Dinosaure Le Plus Rapide

août 16, 2021

dinosaure le plus rapide

 

 

La vitesse est l'une des capacités les plus fascinantes des dinosaures. Bien qu'ils ne soient pas tous dotés d'une grande vitesse pour certains d'entre eux, c'était leur atout de survie. Des résultats de recherche récents démontrent que les espèces dotées d'une grande vitesse avaient développé au fil de leur évolution des pattes plus allongées.

Pour déterminer le dinosaure le plus rapide puisque sont impossibles de relever des informations directes, nous nous référerons à une estimation de leur vitesse. Cette estimation se base sur les empreintes fossilisées, la morphologie des dinosaures, une comparaison avec les animaux modernes et les lois de la physique.

Le croisement de ces différentes informations permet de déterminer le dinosaure le plus rapide de tous ainsi que 9 autres tout aussi véloces que lui. Les exigences en matière de soutien de chaque type de dinosaure sont également prises en compte.

Une soirée à thème ou un anniversaire prochainement ? Découvrez notre superbe collection de Costume Dinosaure pour adulte et enfant !

 

déguisement dinosaure plus rapide

 

10 : Concavenator, le dromadaire du crétacé

 

concavenator dinosaure rapide

 

D'après la revue scientifique reports, le Concavenator fait partie des espèces qui ont allongé leurs pâtes pour pouvoir courir plus vite. Doté d'une anatomie étonnante, le dromadaire du crétacé est sûrement l'un des dinosaures les plus étranges de cette liste. Il doit son surnom à la bosse qu'il possède sur le dos.

L'étrangeté du Concavenator se remarque particulièrement au niveau de ses pattes. En effet, il possède de longues pattes de sprinter et de très petits pieds. Cela suggère donc qu'il chasse uniquement sur un sol ferme et sec. Sur le sol mou d'un marais, le poids du Concavenator, ainsi que ses petits orteils pourraient lui être préjudiciables.

 

9 : Carnotaurus, le démon sud-américain

 

carnotaurus dinosaure rapide

 

Doté de deux cornes à l'instar des démons, le Carnotaurus est l'un des prédateurs sud-américains les plus rapides. À l'image des dinosaures non aviaires, le Carnotaurus possédait un muscle imposant dans la queue et relié à la cuisse. Une telle anatomie permettait à l'animal d'acquérir la puissance nécessaire pour courir plus vite.

Les chercheurs estiment que les dimensions de ce muscle chez le Carnotaurus étaient excessives, ce qui explique sa grande puissance de locomotion.

 

8 : Deltadromeus, l'ivresse de la vitesse dans un petit corps

 

deltadromeus dinosaure rapide

 

Il est généralement observé chez les êtres vivants dotés de capacités motrices une relation évidente entre la vitesse et la longueur des pattes. Des espèces vivantes actuellement, le guépard est le plus rapide et possède et possède des pattes plus longues que les lions, qui sont plus rapides que les hyènes et possèdent des pattes relativement plus longues que ces dernières.

Le coureur du Delta, s'il faisait partie de la faune actuelle, il sert sans nul doute le plus rapide de toutes les espèces. Le Deltadromeus était d'ailleurs, le plus rapide de son écosystème (l'Égypte préhistorique) et c'est cela qui lui a permis d'y prospérer. Ce dinosaure se nourrissait des mêmes proies que d'autres dinosaures plus imposants en termes de masse musculaire, mais plus lent. Il s'agit par exemple du Spinosaurus et Carcharodontosaure.

 

7 : Le Troodon, le sprinter

 

troodon dinosaure rapide

 

Les estimations effectuées par les scientifiques ont permis de découvrir que le Troodon fait partie des dinosaures disposant d'une vélocité redoutable. Le vélociraptor à coter, c'est une torture. D'ailleurs, en termes de vitesse, le vélociraptor ne monte pas haut dans le classement, son anatomie n'est pas idéale pour la vitesse. Le Troodon bien qu'il possède une taille identique au Velociraptor possède une puissance physique bien supérieure.

 

6 : Le Guanlong

 

guanlong dinosaure rapide

 

De la famille des tyrannosauridés, le Guanlong possédait la taille d'un loup. Contrairement à son descendant le tyrannosaure qui régnait en maître (le roi des dinosaures) sur ses semblables, le Guanlong était à la fois chasseur et proie. Il était alors important pour ce dinosaure de courir vite. Il devait attraper des proies qui étaient inaccessibles aux autres, car trop rapides. Et éventuellement échapper à la traque de ses prédateurs.

 

5 : Le Tyrannosaure rex, le grand

 

t rex dinosaure rapide

 

Le tyrannosaure rex n'est pas seulement grand et rapide, il est également doté d'une grande puissance. Ce spécimen possédait des jambes plus longues que celles de ces congénères prédateurs. Il surclasse l'Allosaure ou le Gigosaure. Il est également doté d'une cheville et d'un pied capables d'absorber n'importe quel choc pour faciliter son rebond au sol lors d'une course à grande vitesse.

 

peluche t rex dinosaure rapide

 

4 : Gorgosaurus, le dinosaure à la gorge remarquable

 

gorgosaurus dinosaure rapide

 

Le Gorgosaurus est le tyrannosauridae le plus rapide de ce classement, plus encore que le Tyrannosaure rex grâce à des pattes proportionnellement plus longues. À l'instar de tous les dinosaures de ce classement, les chercheurs estiment que le Gorgosaurus ne pouvait maintenir sa vitesse trop longtemps. Ces explosions de vitesse étaient limitées dans le temps.

L'étude des fossiles de l'estomac de dinosaure de deux mètres de longueur permet de supposer qu'il se nourrissait de nouveau-nés et de dinosaures rapaces.

 

3 : Sinocalliopteryx, un chasseur à l'affût

 

Sinocalliopteryx dinosaure rapide

 

Troisième de ce classement, le Sinocalliopteryx est sans aucun doute l'un des dinosaures les plus véloces à son époque. Les scientifiques le situent au crétacé inférieur, en Chine. C'était un oiseau de la taille d'un loup pouvant atteindre 20 kg. À cause de sa corpulence, le Sinocalliopteryx était sans doute capable de voler ou de monter dans les arbres. Il devait donc rester à l'affût pour attraper ses proies. Le Sinocalliopteryx devait alors posséder une bonne détente pour atteindre rapidement ses proies.

 

2 : Saurornithoides, le numéro un des oiseaux

 

Saurornithoides dinosaure rapide

 

Le Saurornithoides surclasse tous ses congénères en termes de vitesse. Il possédait une anatomie très proche des oiseaux modernes. Il appartient à la famille des Troodontidés. Le Saurornithoides ne possède aucune puissance musculaire dans sa queue alors, il se servait de l'avantage que lui procurait son centre de gravité et la mécanique très adaptée de ses membres.

Saurornithoides migrait à travers la Chine et la Mongolie durant la période du crétacé. Son régime alimentaire était composé de petit lézard, d'insectes et de mammifères.

 

1 : Nanotyrannus

 

Nanotyrannus dinosaure rapide

 

Au compte de leur étude, les chercheurs ont pu déterminer que le Nanotyrannus était le plus rapide des dinosaures. À 80 km/h le Nanotyrannus était le plus grand sprinter de son époque. Étant de la même période que le T.rex, il a sans doute fait le choix de se spécialiser dans la recherche de proies plus petites et plus rapides hors d'atteinte pour le T.rex. Le Nanotyrannus a su pousser à l'extrême les longues jambes des tyrannosaures pour pouvoir atteindre une telle vitesse.

 

Pourquoi les dinosaures bipèdes étaient-ils les plus rapides ?

Tous les dinosaures de ce classement sont bipèdes et il y a une bonne raison derrière cela. À l'époque de la préhistoire, les quadripodes étaient pour la plupart des herbivores à sang froid. D'après une théorie très populaire, l'anatomie et les mécanismes de circulation sanguine jouent un rôle déterminant dans la vélocité des espèces.

Les créatures à sang froid se déplaçaient donc lentement, en raison de la faible énergie métabolique dont il dispose. A contrario, les théropodes (dinosaure mangeur de viande à deux pattes) ont le sang chaud et disposent donc d'un métabolisme capable de soutenir une vitesse de course plus ou moins élevée.

 

Pourquoi la vélocité du T-rex est-elle souvent contestée ?

Dans Jurassic Park, on pouvait voir le T-rex tenir la course avec la jeep. Cette scène était grisante et a nourri l'idée que le T-rex était forcément doté d'une grande vitesse. C'est quand même le roi des lézards.

Que nenni ! Des études récentes ont démontré que le T-rex était en fait le roi de la marche rapide. Le paléontologue William Sheller et ses collègues de l'université de Manchester ont conclu à la fin de leur étude que le Tyrannosaure ne pouvait excéder les 19 km/h au risque de se briser les os.

Il y a plusieurs décennies, l'estimation de la vitesse de course du T-rex résultait d'une comparaison superficielle des membres du dinosaure avec ceux d'un bipède de notre ère. Il était alors concevable d'imaginer qu'un dinosaure de 12 mètres de long eût été rapide.

Le recours à la biomécanique a permis aux scientifiques d'effectuer de nouvelles études pour obtenir des données plus précises. Nous n'étions plus limités à l'analyse morphologique des différentes espèces.

Pour leur étude, William et ses collègues ont intégré le stress osseux comme un facteur d'influence sur la vitesse de déplacement des dinosaures. Pendant un court, un os ne peut supporter la pression engendrée que jusqu'à un certain point avant de se briser. Pour cette étude, il a donc fallu prendre en compte le poids du T-rex(environ 7 tonnes) et les propriétés mécaniques des os.

Les précédentes études effectuées sans prendre en compte le stress généré par une course pour les muscles estiment la vitesse de pointe du Tyrannosaure à 53 km/h. Ce qui signifie que lors d'une hypothétique course de vitesse contre Usain Bolt, le T.rex aurait été vainqueur. Mais en tenant compte des nouvelles données, les T.rex se seraient brisé les os du pied en courant à une telle vitesse. Le T.rex n'était sans doute pas la bête la plus athlétique de l'époque du crétacé.

Toutefois, aux yeux du grand public, un T.rex, ce n'est pas assez cool si ça ne court pas vite. Alors, bien que la représentation cinématographique de ce gros lézard soit fausse, les cinéphiles acceptent sans rechigner de suspendre leur incrédulité pour suivre les films qui font du T.rex leur star.

 

Qu'en est-il de la vitesse du Compsognathus ?

Des recherches plus anciennes estimaient que le dinosaure le plus rapide était le Compsognathus avec sa vitesse de pointe évaluée à 64 km/h. C'est plus que la vitesse estimée du Vélociraptor, mais ce n'est pas assez pour challenger le roi de ce classement.

Le Compsognathus est un dinosaure gringalet dont le nom signifie « mâchoire élégante ». Il pesait environ 3,5 kg et pouvait mesurer jusqu'à 1,4 mètre.

 

Pourquoi le vélociraptor ne fait-il pas partie de ce classement ?

Dans les films Jurassic Park, le Vélociraptor était présenté comme le dinosaure le plus rapide et le plus agile. Mais le vélociraptor ne courrait qu'à 40 km/h, c'est moins rapide qu'Usain Bolt.

Cette estimation fut possible grâce à une modélisation de la course de trois bipèdes actuels, l'autruche (55,4 km/h), l'émeut (47,8 km/h) et l'homme (29 km/h) — pour être appliqué à cinq dinosaures, dont le vélociraptor.

La bête mesure environ 1,5 à 2 mètres pour un poids de 15 à 20 kilogrammes. Et il ne dépassait pas les 75 centimètres en termes de hauteur. L'était alors moins bien taillé pour la vitesse que l'était Nanotyrannus ou le Saurornithoides qui sont actuellement à la tête de ce classement.

 

Comment se fait l'estimation de la vitesse des dinosaures ?

Les scientifiques Persons et Philip Currie ont mis à contribution plusieurs années de leur vie pour collecter des données sur les pattes de plus de 50 espèces différentes de dinosaures. Ces données ont été collectées dans tous les musées où se trouvaient les fossiles des différents dinosaures prédateurs.

La taille de ces dinosaures pouvait varier du petit poulet au bus scolaire. Il était important de tenir compte de la masse corporelle de chaque espace pour déterminer correctement quel est le dinosaure le plus rapide.

La longueur de la patte des dinosaures avait également une importance capitale quant à leur capacité à se mouvoir rapidement. D'après les études de David Evans et de son équipe, du Royal Ontario Museum, la fusion des os de la patte inférieurs d'un dinosaure aurait grandement amélioré sa vitesse et son agilité.

Ainsi, l'évaluation de la vitesse des dinosaures repose actuellement sur quatre éléments : les empreintes fossilisées, la morphologie des dinosaures, une comparaison avec les animaux du monde actuel et la biomécanique.

 

L'étude des empreintes fossilisées

Les empreintes fossilisées permettent au paléontologue de déterminer des facteurs clés sur la mobilité des dinosaures. La méthode qui offre les meilleurs résultats dans ce domaine se base sur les traces de pas. Grâce à l'analyse des pas effectués par un même type de dinosaure, les scientifiques sont en mesure de comprendre les mouvements des dinosaures.

La fiabilité des résultats de ces analyses dépend donc de la qualité et de la conservation de la piste d'empreinte.

 

La morphologie des dinosaures

Les résultats de l'évaluation des pistes d'empreinte des dinosaures restent toutefois insuffisants pour déterminer leur vitesse de course. D'ailleurs, on retrouve difficilement assez de pistes utilisables pour soutenir une étude.

Une autre méthode pour estimer la vitesse d'une espèce dinosaure était l'observation de sa morphologie. Plus accessible que la précédente, cette méthode consiste à examiner la structure du squelette d'une espèce pour en déduire l'anatomie. Les paléontologues peuvent ainsi collecter beaucoup d'informations sur les dinosaures. C'est d'ailleurs ainsi qu'ils ont pu affirmer que les dinosaures se déplaçaient sur leurs pattes et non sur le côté comme un reptile de notre ère.

 

La comparaison avec les animaux modernes

Ce paramètre d'évaluation se base sur l'observation des animaux existant aujourd'hui pour supposer la manière dont les dinosaures de tailles auraient pu se déplacer. Par exemple, le Tricératops ayant une taille similaire aux éléphants de notre ère, les scientifiques examinent le déplacement des éléphants et retiennent les similitudes qu'ils peuvent attribuer aux Tricératops. Cette méthode est employée pour chaque type de dinosaure.

 

La biomécanique

Les paléontologues se servent également des lois de la physique, notamment la biomécanique pour déterminer les mouvements des dinosaures. L'influence des lois de la physique sur les animaux préhistoriques s'évalue grâce à une reproduction des modèles musculaires et la prise en compte de la gravité ainsi que d'autres facteurs. La mise en commun de ces différents éléments permettait au scientifique de visualiser idéalement les déplacements du dinosaure et sa rapidité.

 

L'influence du métabolisme sur la vitesse des dinosaures

Comme vu précédemment, la vitesse d'un dinosaure pouvait dépendre du fait qu'il possède un sang chaud ou un sang froid. Les dinosaures à sang chaud étaient pour la plupart des chasseurs et ils bénéficiaient d'un métabolisme rapide. Les herbivores par contre étaient souvent plus imposants en termes de masse et possédaient un métabolisme lent et donc non adapté à une course de vitesse.

Cette hypothèse tend à se confirmer au vu du score de vitesse de Tyrannosaure. Bien qu'il soit un carnivore, le T-rex est plus lent que l'on ne pourrait le croire. Si le Tyrannosaure ne peut plafonner au-delà de 19 km/h, c'est notamment à cause de sa masse corporelle.

Quoique, les dinosaures sont des reptiles et devraient donc tous être des animaux à sang froid. Il y a là une controverse que les paléontologues ont longtemps essayé d'éclaircir.

Le concept du métabolisme se définit comme un ensemble de processus chimiques qui surviennent au sein des cellules d'un organisme vivant. Ces processus servent à maintenir la vie. L'étude du métabolisme des animaux moderne étant déjà une tâche ardue, elle l'est encore plus lorsque l'étude porte sur les dinosaures. Ces animaux sont déjà éteints. Alors, faute de preuves directes, les scientifiques se servent de l'observation des organismes vivants pour étudier le métabolisme des dinosaures.

Faire une analogie entre les animaux de notre ère et les dinosaures n'est pas une tâche aussi importante qu'on pourrait le croire. En effet, les scientifiques devaient tenir compte du rapport prédateur-proie, de l'adaptation de la stratégie employé par les dinosaures pour se nourrir, la vitesse, l'agilité, le niveau d'activité, la structure des os, le comportement social, la taille du corps, la distribution géographique, le fait que les dinosaures soient l'ancêtre des oiseaux, la tension artérielle et l'absence de structure respiratoire ou de cornet nasal.

 

Procurez-vous ou offrez à l'un de vos enfants un Pyjama Dinosaure pour s'endormir dans la peau de sa créature préférée !

 

pyama dinosaure rapide

 

 

Tous ces paramètres ne permettent pas nécessairement d'obtenir des résultats concluants pour déterminer la température corporelle des dinosaures. Récemment, des fouilles géologiques ont permis de déterrer des fossiles de dinosaures en Chine. Ces fossiles appartiennent à plusieurs groupes de dinosaures théropodes possédant des plumes. Cette découverte permet non seulement de nourrir l'hypothèse selon laquelle les dinosaures seraient les ancêtres des oiseaux actuels, mais porte également la lumière sur la physiologie des dinosaures.

L'examination des plumes des dinosaures la plus primitive démontre que ces dernières leur servaient plus à se tenir au chaud qu'à voler. En effet, les plumes filamenteuses disposaient d'une structure trop rudimentaire. Les dinosaures les possédaient donc comme nous disposions des manteaux rembourrés à plume. En se basant sur cet élément, les scientifiques estiment que les dinosaures à plumes possédaient certainement un métabolisme élevé, les plus leurs servant de protection contre la perte de chaleur.

Suivant ce raisonnement, les scientifiques estiment également que les dinosaures dépourvus de plumes possédaient un sang froid. Ils devaient alors posséder un niveau d'activité et un métabolisme identique à celui des reptiles modernes.

 

 

dinosaure boutique dinosaure le plus rapide

 

 

 


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.


Voir l'article entier

dinosaure herbivore
Dinosaure Herbivore

juin 10, 2021

Plus de deux tiers des Dinosaures ( Ornithischia et Sauropodes ) étaient herbivores, contrairement à ce que l'on pourrait croire. Découvrez-en plus à leur sujet !
Voir l'article entier
dinosaure le plus fort
Dinosaure Le Plus Fort

mars 27, 2021

Savoir quel est le dinosaure le plus fort du monde est l'une des questions les plus fréquentes que les experts et les passionnés se posent à la fois.
Voir l'article entier
boutique tortue lingo
Une Boutique Tortue pour passionné

mars 08, 2021

Voir l'article entier